Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

En plus de l’hypnose

« Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes… C’est vivre de manière à respecter et renforcer la liberté des autres. » – Nelson Mandela

mes formations en plus de l’hypnose

L’École européenne de psychothérapie socio- et somato-analytique (EEPSSA) a été fondé par le Docteur Richard Meyer (Psychiatre et psychanalyste, docteur en sociologie, membre de l’académie de médecine de Pologne) qui a formé plus de mille médecins, psychologues, psychanalystes et psycho-somatothérapeutes en France et en Europe.

Formations : Psycho-somatothérapeute, Somatanalyste, Hypnose, Thérapies Courtes, Thérapies de durée moyennes et humanistes, Coaching, Enfants et Adolescents.

Mes spécialisations : Psycho généalogie, Victimologie, Méditation de pleine présence (présence juste).

En savoir plus

Le psycho-somatothérapeute propose à ses clients des thérapies intégrant la dimension corporelle à des approches classiques en psychothérapie. Il prend en compte la personne dans sa globalité considérant le corps en interrelation avec les autres dimensions de la personne : psychiques et émotionnelles. Dans son approche, le psycho-somatothérapeute intègre différents courants : cognitivo-comportementaux, stratégico-systémiques, somatothérapiques-somatanalytiques, humanistes et psychanalytiques. Le corps est considéré comme « lieu » de référence permettant des prises de conscience et ouvrant sur des possibilités de traitement de souffrances et de changement. Le psycho-somatothérapeute propose une approche basée sur la synthèse et l’association de différentes méthodes thérapeutiques. Dans le cadre des thérapies, le psycho-somatothérapeute amène ses clients à prendre conscience de ces liens entre le corporel et le psychique et à initier une démarche en vue de les réunifier dans ces différentes dimensions. Il guide ses clients pour les amener à apprendre à se connaître et à se comprendre, à mettre en lien leur corps, dans tous ses rôles et dans toutes ses fonctions, et leur mental. Il propose des thérapies courtes ou moyennes selon la demande du client et son problème : stress, anxiété, dépression légère, burn out, inhibition, somatisation, affirmation de soi, blocages corporels etc) mais aussi des thérapies d’accompagnement dans le changement avec un travail en profondeur. Les thérapies proposées visent à libérer le corps et l’esprit au cours de séances qui intègrent à la fois une approche verbale et une approche corporelle.

Cela permet au client de s’autonomiser et de mobiliser ses capacités et ressources en adoptant une attitude favorisant la capacité d’action et d’adaptation face aux difficultés ( travail , couple, famille, parentalité).
Le psycho-somatothérapeute, de par sa formation en psychopathologie, peut identifier les différentes pathologies et le cas échéant , orienter son client vers des médecins, des psychiatres ou autres professionnels de santé.

Isabelle Filliozat, experte depuis 35 ans en psychothérapie et parentalité, a fondé en 2006 l’EIREM, une école proposant des formations pour former des professionnels au coaching parental.

Formation : Coach en approche empathique de l’enfant

Mes spécialistations : Les lois de la relation humaine, les techniques de l’écoute empathique, l’éducation des compétences émotionnelles, rupture de liens et croyances, le stress.

 

En savoir plus

A quoi sert un coach parental ?

Coach parental, famille, enfant

Disputes, colères… votre enfant met vos nerfs à rude épreuve. Vers qui s’adresser pour améliorer la situation et retrouver un équilibre familial ? Et si vous faisiez appel un coach parental ? Quelle est cette nouvelle méthode d’accompagnement? Arrivé en France il y a seulement quelques années, le coaching parental séduit de plus en plus de parents, désireux de trouver rapidement une solution.

Répandu aux États-Unis depuis quelques années, le coaching parental a traversé l’océan pour accoster en France. Depuis, cet accompagnement parental ne cesse de gagner en visibilité et intéresse de nombreux parents, des spécialistes de l’enfance et de la parentalité, des professeurs…Mais au fond en quoi consiste un coaching parental ? Quels enjeux impliquent le coaching parental en matière d’éducation ? Quels sont ses champs d’action ? Réponses en 5 caractéristiques.

1. Contrairement à un psychothérapeute, le coach parental ne traite pas une pathologie

Contrairement à un psychothérapeute qui accompagne une pathologie ou un psychologue qui effectuera de nombreux tests lors d’un problème psychique, le coach parental va gérer un problème en fonction de ce qu’il voit et se posera toujours la question suivante « comment est-il possible de les accompagner ? ». Le coach parental prend par la main les parents « afin de les accompagner vers de meilleures relations. Le comportement difficile d’un enfant n’est pas forcément lié à une pathologie. Le coach va donc travailler avec les parents pour trouver ensemble une solution adaptée à la problématique. Il a pour rôle d’aider les parents à déculpabiliser et de leur apporter un soutien. En aucun cas le coach ne donne des conseils ou impose son jugement. Le coaching parental s’attarde sur les instants du quotidien » explique Isabelle Filliozat. « Pourquoi mon enfant ne m’écoute pas ? Suis-je une mauvaise mère / un mauvais père ? » sont autant de questions que se pose un parent face à une situation difficile avec l’enfant. L’accompagnement passe par une écoute attentive, la proposition d’outils spécifiques comme le coloriage, la discussion pour résoudre la situation et le partage d’informations. Les parents comprennent ainsi mieux la source du problème. Le coaching parental s’appuie sur la théorie de l’attachement et des émotions et explique certains comportements par la science. Le but pour un coach est de comprendre autant l’enfant que les parents. Et de trouver des solutions centrées autour d’un objectif principal.

2. Le coaching parental est un accompagnement sur demande.

Faire appel à un coach parental relève d’une démarche personnelle. Dans son cabinet, à l’extérieur ou en institut, le coach rencontre les parents et l’enfant afin de comprendre et d’analyser les signes de détresse au sein de la famille. Un coach parental peut intervenir dans toutes les tranches d’âges, mais ses principales demandes concernent généralement des enfants entre 1 et 10 ans ou des adolescents. Selon les difficultés du parent, le professionnel façonne son programme et prévoit en général une dizaine de séances entre 45 minutes et 1h30. Le prix d’une séance est 85€. Le prix de la séance n’est pas le même si c’est une consultation en famille ou avec le parent seul. L’enfant n’est jamais vu sans ses parents. Le coach et le parent cherchent ensemble des solutions adaptées en proposant notamment des mises en situation.

3. Le coaching parental est approprié pour résoudre les situations du quotidien.

Dans quelles situations faut-il faire appel à un coach parental ? Les situations peuvent être nombreuses. Lorsque la maman et/ou le papa sent que la situation lui échappe, il ne faut pas hésiter à consulter un expert en parentalité. Voici quelques exemples où une consultation chez un coach pourrait vous aider à rétablir le contact avec l’enfant et retrouver un équilibre familial :

  • Le mari n’a pas la même éducation que la maman et cela entraine des conflits et donc une mauvaise entente à la maison.
  • Les parents divorcent.
  • L’enfant cherche le conflit et n’a que le mot « non » à la bouche.
  • L’enfant ne travaille plus à l’école et est violent avec ses camarades de classe.
  • L’enfant ne veut pas coopérer à la maison et s’oppose à l’autorité parentale.
  • L’enfant refuse de se nourrir.
    La liste n’est pas exhaustive, mais correspond aux situations les plus courantes. Chaque situation est unique et n’aura pas les mêmes réponses.

4. Le coaching est utile aussi avant la naissance de l’enfant

Le coaching parental n’est pas exclusivement réservé aux enfants déjà âgés de quelques années. Avant même l’arrivée d’un enfant à la maison, il est essentiel de connaître les bonnes approches pour une éducation réussie et en douceur. Enceinte, la future mère se prépare à l’accouchement, au projet de maternité, mais n’envisage pas encore son enfant comme un être doté de sentiments et d’émotions. Ce passage de femme enceinte à maman est une étape cruciale qu’il ne faut pas négliger. La conception de la famille est importante dans le processus de parentalité, et le coach peut être la personne qui pourra informer les futurs parents. Les pleurs, l’allaitement, le langage de bébé constituent tout un apprentissage, que la mère ne connaît pas forcément mais que le coach peut enseigner.

5. Le coaching parental revisite la vision de l’éducation

Comment expliquer l’émergence du coaching parental en France ? La première raison, explique Isabelle Filliozat est « l’importance pour les futurs parents de construire leur propre famille. Ils souhaitent façonner le système éducatif qui leur convient. Le coach est alors la bonne personne pour donner des pistes et de l’information ». La seconde raison est liée au regard parfois négatif que nous portons sur l’enfant et à une incompréhension de son comportement. La science apporte des clés pour comprendre l’enfant. Nous savons depuis quelques années que lorsque l’enfant s’oppose à ses parents, c’est une zone du cerveau qui tend à se développer.

Isabelle Filliozat, formatrice en parentalité depuis 35 ans, conçoit l’enfant comme « interelationnel » : « Je m’appuie beaucoup sur la théorie de Bowlby qui insiste sur le fait que l’enfant n’est jamais seul. Il est un être de relations, qui demande de l’attention et qui a des émotions. La science nous donne beaucoup de pistes pour comprendre le comportement de l’enfant. Lorsqu’un enfant est dans un état de souffrance, il suffit d’enlever l’écharde qui est coincée pour qu’il retrouve son équilibre. L’enfant doit s’épanouir, bouger, grimper dans les arbres. Le parent doit également le solliciter, jouer avec lui pour lui montrer qu’il est présent. Une bonne relation passe par le partage. »

Spécialisations de l’école filiozat

Les lois de la relation humaine

En savoir plus
  1. Developper ses compétences relationnelles permettant d’organiser des programmes de changement auprès des professionnels et/ou des parents.
  2. Utiliser les bases de l’analyse transactionnelle d’Eric Berne.

Rupture de liens et croyances

En savoir plus
  1. Développer
  2. Utiliser les bases de la Gestalt de Fritz Perls
  3. Identifier les causes possibles menant aux comportements problématiques de l’adulte et de l’enfant
  4. Mener une méditation

Les techniques de l'écoute empathique

En savoir plus
  1. Développer ses compétences relationnelles
  2. Utiliser les bases de l’écoute non directives de Carl Rogers, de l’écoute active de Thomas Gordon
  3. Utiliser l’écoute empathique méthode Filiozat

Le stress

En savoir plus
  1. Comprendre et expliquer le circuit du stress
  2. Identifier les causes possibles menant au comportement problèmatique de l’adulte et de l’enfant
  3. Utiliser les outils de gestion du stress

L'éducation des compétences émotionnelles

En savoir plus
  1. Reconnaitre et accueillir une emotion fonctionnelle chez l’adulte, chez l’enfant
  2. Comprendre et/ou savoir expliquer des réactions émotionnelles

Spécialisations de l’éepssa

Psycho généalogie

En savoir plus

(texte à venir)

Victimologie

En savoir plus

(texte à venir)

Méditation de pleine présence (présence juste)

En savoir plus

(texte à venir)

N'attendez plus, osez l'hypnose !

06 18 72 11 16

contact@ludovic-diafat.fr

7 rue des piboules, 13770 Venelles